Livraison offerte à partir de 39€ d'achat

0,00 €

Votre panier est vide.

Livraison offerte à partir de 39€ d'achat

0,00 €

Votre panier est vide.

Le vrai du faux pour favoriser la pousse des cheveux – Partie 2

Vous avez apprécié la première partie de notre article Vrai ou Faux sur la pousse des cheveux. Nous revenons avec la deuxième partie de l’article afin de démêler les préjugés.


La levure de bière est très efficace pour la pousse des cheveux mais elle peut causer des ballonnements.

 

VRAI: Tout d’abord, il est important de comprendre ce qu’est la levure de bière. La levure de bière est une matière vivante composée de champignons microscopiques non-pathogènes. Elle peut être active (non chauffée), elle reste alors vivante et est considérée comme un probiotique très utile pour régénérer la flore intestinale. Inactive (chauffée à plus de 40°), elle n’est alors plus vivante, mais elle conserve sa très grande richesse nutritionnelle. 

La levure de bière est particulièrement riche en vitamines et oligo-éléments. Elle favorise la pousse des cheveux cependant si elle est active, la levure de bière peut provoquer des ballonnements dus à la fermentation de ce champignon.

Ce que contient la levure de bière :

La levure de bière inactive conserve des propriétés antioxydantes grâce aux vitamines et oligoéléments qu’elle contient, comme la vitamine B2, le cuivre ou le sélénium. Sa richesse en vitamines B2, B3, B8 et en sélénium la rend donc particulièrement indiquée pour :

  • Redonner de la force et de la densité à la chevelure,
  • Protéger les cheveux des agressions extérieures (UV, pollution…).
  • Renforcer les ongles, réparer les ongles cassants ou qui se dédoublent.
  • Améliorer l’état de la peau.

Retrouvez toutes les propriétés de la levure de bière dans notre gamme de pousse Jia Paris.

 

Les saisons influent sur la pousse des cheveux.

 

FAUX: Les saisons ont un impact sur la pousse des cheveux. Ce n’est pas la saison en elle-même, mais plutôt la chaleur du soleil.

En effet, la production des hormones stéroïdiennes est dépendante de l’exposition au soleil. Cette hormone favorise la pousse des cheveux en stimulant la circulation sanguine, mais attention de ne pas en abuser au risque d’agresser les cheveux.

Ainsi, on observe une chute des cheveux en août, septembre et au printemps. Tandis qu’au printemps et à l’automne, les cheveux ont tendance à tomber.

 

 

Il existe différents facteurs héréditaires qui ont un rôle à jouer dans la pousse des cheveux.

 

VRAI: Tout d’abord, la couleur de vos cheveux et leurs types sont héréditaires, les parents les transmettent aux enfants. Le nombre de cycles pilaires et la durée des phases de ce cycle constituent également des facteurs génétiques. Chaque follicule pileux va subir en moyenne une vingtaine de cycles jusqu’à son épuisement. Il a également été prouvé après de nombreuses études que la calvitie est liée au gène du chromosome X chez les hommes, c’est donc une perte de cheveux sur laquelle on ne peut pas agir. 

​L’alopécie androgénétique qui touche aussi les femmes est malheureusement héréditaire et donc génétique. Elle se traduit par la substitution progressive des poils terminaux par des poils miniatures, avec diminution du nombre de cheveux suite à l’influence des hormones mâles. Elle est essentiellement due à une hyperactivité de l’enzyme 5-alpha réductase qui convertit au niveau du bulbe du cheveu la testostérone en dihydrotestostérone. Cette dernière accélérant le renouvellement des follicules pileux. On observe ainsi une diminution du diamètre des cheveux, un affinement, puis une disparition du follicule. 

Enfin, les hormones ont elles aussi un rôle à jouer. Les œstrogènes et les hormones thyroïdiennes favorisent la croissance du follicule pileux. Les hormones mâles, les androgènes, favorisent la miniaturisation et la chute du cheveu. Ainsi, pendant la grossesse, les taux élevés d’œstrogènes vont ralentir la phase anagène et ainsi favoriser une chevelure abondante. À l’inverse, après l’accouchement, la diminution du taux d’œstrogènes dans le sang sera à l’origine d’une chute de cheveu.

Les cheveux afro poussent moins vite que les cheveux caucasiens ou asiatique.

 

Vrai: L’Ethnie à elle un grand rôle à jouer quant à la rapidité de pousse de vos cheveux. On distingue trois grandes catégories ethno-capillaires : Africian, caucasien, asiatique. Chacun d’entre eux a des caractéristiques qui lui sont propres : couleur, texture, structure ou encore implantation dans le cuir chevelu, etc… En raison de leurs différences, ils ne peuvent pousser à la même vitesse.

 

cheveux asiatiques - afro - caucasiens

 

  • Le cheveu asiatique

Le cheveu asiatique, généralement lisse, pousse de façon perpendiculaire au cuir chevelu. Il enregistre la plus grande vitesse de pousse avec en moyenne 1,4 centimètre par mois. Un cheveu asiatique a une forme plutôt ronde et uniforme. Néanmoins, la densité des chevelures asiatiques est la plus faible des 3 ethnies.

  • Le cheveu africain

Le cheveu africain – appelé cheveu afro – est généralement frisé ou crépu, et pousse de façon quasi parallèle au cuir chevelu. Il enregistre la plus lente croissance soit 0,9 centimètre par mois du fait de sa structure en spirale qui le fait se vriller sur lui-même en poussant. Les cheveux afro présentent une forme aplatie. La densité de ce type de cheveux est légèrement supérieure à la chevelure asiatique

 

  • Le cheveu caucasien

 

Le cheveu caucasien, lui, peut être lisse, ondulé, bouclé. Il pousse de façon oblique, et croît d’environ 1,2 centimètre par mois. Un cheveu caucasien présente une forme ovale. La densité des chevelures caucasiennes est la plus forte des trois ethnies, elles sont donc les plus fournies.

 

Les cheveux peuvent s’arrêter de pousser.

 

FAUX: Rassurez-vous, hors alopécie et calvitie, les cheveux n’arrêtent pas de pousser, c’est plus une impression qu’une réalité biologique. 

En revanche, il est vrai que tous nos cheveux ne poussent pas à la même vitesse : alors qu’environ 80 % des cheveux que nous avons poussent, les 20 % restants se trouvent dans une phase de latence pour une partie, et dans une phase de chute pour l’autre. 

Aussi, ces phases de croissance et de régénérescence diffèrent d’une personne à l’autre selon la génétique de chacun. La phase qui correspond à la croissance du cheveu (donc environ 80 % de la chevelure) peut durer d’1 an à 6 ans selon la personne. D’ailleurs, cette phase est généralement bien plus longue pour les femmes que pour les hommes en raison de nos hormones.

 

Plus de bons conseils ?

Rejoins la communauté Jia et reçois toutes les astuces pour valoriser tes cheveux afro. En plus on t'offre un bon de 10%

Et si cela ne vous plait pas ? Pas de problème, vous pouvez vous désinscrire en un clic !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici